Covid-19 : Plus que jamais le GEFLUC est à vos côtés

Depuis plus de 50 ans le GEFLUC Languedoc Roussillon participe avec et au sein des entreprises à l’accompagnement au quotidien de personnes déstabilisées au lendemain de leur hospitalisation pour cancer.

La période COVID-19 suscite beaucoup de questionnement chez ces patients qui ont l’impression de vivre une double peine.

 

De façon à les aider à garder un lien avec la vie et avec l’espoir, le GEFLUC Languedoc Roussillon rappelle son numéro téléphonique:  04 67 52 35 47

Au-delà de notre relation d’aide et sécuritaire habituelle, durant cette difficile période, l’idée maîtresse est d’amener chacun à voir avec le GEFLUC-LR des opportunités dans l’épreuve.

  1. Développons une chaine d’entraide pour les salariés et chef d’entreprises malades, et relayons l’information pour voir ce que le GEFLUC peut leur proposer.
  2. Nous manquons de masques, de gels hydro alcooliques. Parmi nos adhérents et amis, il existe sans doute des entreprises en capacité de fabriquer des masques en tissus, lavables, que nous pourrions notamment mettre à disposition des soignants, des malades du cancer et des mairies;
  3. Le GEFLUC se propose d’être un relais pour trouver des sites de production;
  4. Tenace et pourvoyeur d’espérance, le GEFLUC-LR est à votre écoute

Merci par avance aux entrepreneurs qui relaieront cette information vers leurs salariés

Les soins de support

Pour 2019, Le GEFLUC-Occitanie entame une démarche originale autour des soins de supports dans sa thématique de l’appel à projet.

Les soins de support sont essentiels dans la prise en charge des cancers. Il est indispensable de rappeler que le traitement des cancers repose en priorité sur la chirurgie, la radiothérapie et les traitements médicamenteux.

Mais les soins de support doivent aider ces traitements, supporter les patients et les aidants. Ces soins nécessitent de prouver leur efficacité en terme de survie et de bien-être d’une part, mais aussi dans le fait qu’ils n’altèrent pas la faisabilité des traitements fondamentaux du cancer.

Le développement d’une Recherche de qualité est donc incontournable pour ces nouvelles thérapies non médicamenteuses.

Nous ne doutons pas que les chercheurs auront à cœur de se pencher sur des programmes d’amélioration de soins et de pratiques comme des programmes d’éducation thérapeutique développés avec le patient par exemple.

Le Gefluc est à votre écoute pour toutes questions concernant cet article.

Sport, cancer & outils numériques

Les nouvelles recommandations du « sport » pour la santé.

Les recherches l’affirment : 40% des cancers pourraient être évités par l’adoption de comportements plus favorables à la santé.

L’un des plus faciles à mettre en œuvre, c’est l’activité physique à raison de 2h30 par semaine. Des séquences consécutives de 10 mn minimum peuvent combiner des exercices d’endurance, de renforcement musculaire, de souplesse et d’équilibre. Pour durer, l’activité doit procurer du plaisir. Il n’y a donc pas un sport prédominant.

Une autre recommandation : bouger plus au quotidien en évitant de rester plus de 2h en position assise. Des chercheurs ont mis en évidence les bénéfices sur la santé et le bien-être la pratique d’activités physiques mieux dosée et mieux ciblée en fonctions de son profil et de son contexte de vie.

Les outils numériques vont dans un avenir très proche jouer un rôle essentiel dans le repérage de la sédentarité, dans l’objectif d’apporter des conseils personnalisés.

Les entreprises et les pouvoirs publics doivent se mobiliser pour permettre à chacune et chacun d’intégrer des activités physiques à son quotidien, jeune ou moins jeune, cadre ou non cadre, malade ou non malade.

Article de Mélanie Mens et Grégory Ninot -Université de Montpellier, Institut du Cancer de Montpellier, Plateforme universitaire CEPS

Le Gefluc propose des sessions d’informations de prévention cancer après des salariés et des chefs d’entreprises. Contactez-nous !

Pour plus d’information, consultez le site de Santé Publique France :

https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/nutrition-et-activite-physique

Sevrage tabagique

Témoignage Anne Stoebner – tabacologue partenaire du GEFLUC :  » L’envie d’arrêter de fumer – un premier pas vers une nouvelle liberté »

En cas de désir d’arrêt du tabac et de dépendance physique forte, il est recommandé d’utiliser un traitement pour être aidé(e).

Intervention Gefluc Montpellier Metropole

Les programmes de sevrage proposé par le GEFLUC au sein de leurs entreprises adhérentes, permettent aux salariés volontaires d’être accompagnés et suivis dans cette démarche parfois compliquée. Plusieurs traitements sont actuellement remboursés par l’assurance maladie à hauteur de 65%.

L’HAS (Haute autorité de Santé) recommande plusieurs traitements de manières évolutives. – En 1ère intention : Les substituts nicotiniques seuls ou en association selon les besoins (patchs, gommes, comprimés…) augmentent de 50% à 70% les chances de rester non- fumeur à long terme. Ils peuvent être prescrits par un professionnel de santé sur une durée de 3 à 6 mois voire plus.

– Dans un 2ème temps, toujours selon les recommandations HAS, deux autres médicaments sont disponibles en France pour l’aide à l’arrêt du tabac : Varénicline et Buproprion.

– D’autres moyens sont également reconnus pour aider efficacement à l’arrêt du tabac : le soutien téléphonique, les outils internet comme ceux de tabac-info-service.fr… et les thérapies cognitivo- comportementales.

Des méthodes comme l’hypnose, ou l’acupuncture peuvent être utilisées en complément des traitements recommandés. Même si à long terme, le bénéfice n’est pas encore prouvé scientifiquement.

Toutes ces méthodes, mais aussi des outils et des astuces sont discutées et testées lors des séances proposées par le GEFLUC en entreprise.

Témoignage Thomas Mizraki directeur Régie des eaux – Montpellier

 » La Régie des eaux de Montpellier Méditerranée Métropole a choisi le GEFLUC depuis 2017 pour son ancrage territorial de longue date, sa fine connaissance du milieu des entreprises et la qualité de ses intervenants.
En effet les interventions thématiques annuelles attirent près de 20% de nos effectifs et le programme de sevrage tabagique a permis à plusieurs de nos collaborateurs d’arrêter de fumer. L’organisation de ces actions se fait en étroite relation avec le GEFLUC de manière souple et personnalisée dans le cadre d’une convention. Cet engagement de notre établissement en faveur du GEFLUC, qui œuvre au développement de la recherche scientifique, vient compléter nos actions en matière de santé. Les interventions sont très appréciées tant par les représentants du personnel que les collaborateurs. »

 

L’Édito du Président

ENTREPRISES & CAPITAL SANTÉ :
Face au Cancer en Occitanie !

Didier Cupissol Président du Gefluc

Le GEFLUC est une association dont le champ d’action est la lutte contre le cancer et dont la spécificité est d’agir exclusivement avec et au sein des entreprises; nos trois missions : information et actions de préventions au sein des entreprises, aide aux salariés et chefs d’entreprise malades – jusqu’au maintien et retour à l’emploi – et aide à la recherche – financement de projets innovants et aide à des jeunes chercheurs principalement.

Ces différentes actions menées depuis de nombreuses années ont permis de nouer des liens partenariaux forts avec les entreprises du Languedoc

Face à l’augmentation constante du cancer, le travail de « terrain » réalisé par les GEFLUC avec dévouement et efficacité montre la nécessité d’adapter nos messages et nos actions au monde de l’entreprise moderne

40% des cancers pourraient être évités par des comportements adaptés (INCa, 2018).

Le World Cancer Research Fund (2018) et l’American Institute for Cancer Research (2018) ont publié des recommandations sur les comportements de santé à adopter afin de prévenir le risque de cancer.

Les données scientifiques convergent pour montrer l’importance d’actions multi-comportementales de santé publique en population générale (Li et al., 2018), et plus particulièrement en milieu de travail. Sur 1 000 nouveaux cas détectés en France chaque jour, 400 concernent des personnes en activité professionnelle.

Le nombre d’actifs confrontés au cancer a augmenté avec l’amélioration du dépistage, l’évolution des modes de vie et le recul de l’âge de la retraite.

Dans l’Hérault, grâce au Registre des Tumeurs qui évalue commune par commune les décès par cancer, grâce également aux données préfectorales qui évaluent le nombres de travailleurs par sexe, âge et catégorie nous disposons d’évaluations très crédibles concernant le nombre de cancer déclaré pendant la période d’activité professionnelle. Dans l’Hérault entre 40 et 50 ans, cela correspond à 2890 cadres en 1 an ou encore 1 Artisan, commerçants, ou chefs d’entreprises sur 23,

Au-delà des chiffres nationaux qui peuvent laisser croire que les cancers sont pour les entreprises voisines, nous proposons d’évaluer le risque spécifique de cancer entreprise par entreprise et d’apporter des actions correctrices. Le modèle fait appel à une évaluation individuelle et anonyme des risques comportementaux par une analyse de population et la mise en place d’une démarche de prévention.

Notre année est décisive pour la mise en place de nouveaux modèles qui devraient nous conduire à être encore plus efficaces face au cancer.

Notre région est à l’origine d’une analyse critique et de suggestions novatrices reprises et financées par la fédération nationale.
Après une phase de test, l’analyse des retours d’expérience nous permettra d’optimiser, de personnaliser et de discuter entreprise par entreprise un partenariat spécifiquement adapté aux comportements individuels des salariés sans relation avec le contexte de risques professionnels.

Nos objectifs sont pour les salariés, les chefs d’entreprises et l’entreprise :

  • Connaître le risque individualisé de cancer
  • Mettre toutes les chances comportementales de son côté pour éviter l’apparition d’un cancer et améliorer sa qualité de vie
  • Soyons partenaires pour Préserver le capital santé de votre entreprise

Appel à projet 2019

Grâce à la générosité des donateurs en 2018, le GEFLUC Languedoc Roussillon poursuit ses efforts en proposant des subventions de 15.000 Euros maximum aux équipes de la région travaillant en cancérologie.
Le thème de l’année 2019 est:  « DÉMARCHE ORIGINALE AUTOUR DES SOINS DE SUPPORT »

Les soins de support sont essentiels dans la prise en charge des cancers. Il est essentiel de rappeler que le traitement des cancers repose en priorité sur la chirurgie, la radiothérapie et les traitements médicamenteux. Les soins de support doivent aider ces traitements, supporter les patients et les aidants. Ces soins nécessitent de prouver leur efficacité en terme de survie et de bien-être d’une part mais aussi le fait qu’ils n’altèrent pas la faisabilité des traitements fondamentaux du cancer.  Le développement d’une recherche de qualité est donc incontournable pour ces nouvelles thérapies non médicamenteuses.

Ces subventions sont destinées à financer des projets de recherche clinique et/ou fondamentale (financement en complément d’un projet déjà financé, à préciser), mais aussi des projets d’amélioration des soins et des pratiques (programmes d’éducation thérapeutique développés avec les patients, par exemple). Les subventions seront utilisées pour des dépenses de fonctionnement ou d’équipement (à l’exclusion des frais de personnel et de vacations)demandées par appel à projets.

Dans le cadre de leur partenariat conclut en 2019, Le GEFLUC-LR s’appuie sur l’expertise du SIRIC de Montpellier pour l’évaluation scientifique des projets.

L’appel à projets est diffusé auprès des Universités Montpellier, des Unités de Recherche INSERM et CNRS, de l’ICM Val d’AURELLE, des CHU de Montpellier et de Nîmes, des Centres Hospitaliers de la région Languedoc-Roussillon,  et des Cliniques Privées.

LES DOSSIERS SONT DISPONIBLES ET TELECHARGEABLES  ICI

Les dossiers seront envoyés au SIRIC à l’adresse suivante

SIRIC Montpellier – Appel à projet GEFLUC LR

ICM  Val d’Aurelle  A – 208 rue des apothicaires

34298  MONTPELLIER CEDEX 5

E-mail :siric.montpellier@icm.unicancer.fr

Date limite de dépôts des dossiers en 2 exemplaires par la poste (cachet de la poste faisant fois) + 1 Copie par mail

9 septembre 2019

Après cette date, aucun dossier ne sera accepté

Seuls les dossiers complets transmis par voie postale seront pris en compte