Témoignage

nathalie soriano

Nathalie SORIANO

L’upe 66 a convié le Gefluc LR lors de son AG du jeudi 2 juillet au restaurant le clos des Lys à Perpignan.

C’est ainsi que les chefs d’entreprises présents ont pu écouter Nathalie SORIANO, bénévole et membre du CA du Gefluc, témoigner de son parcours patient.

Une intervention émouvante qui « humanise le don » et ajoute une dimension citoyenne et responsable à l’entreprise donatrice.

 

«Bonjour, ça fait longtemps que je n’ai pas parlé devant une aussi grande assemblée.

Je vais me présenter à vous en quelques mots et ensuite tenter de vous expliquer pourquoi et comment je suis arrivé au GEFLUC.

Je m’appelle Nathalie Soriano et j’ai 47 ans.

Jusqu’en 2011, je faisais une carrière professionnelle dans une grande entreprise en qualité de responsable gestion de crise France. J’étais en pleine évolution et comme vous tous sans doute j’avais le nez dans le guidon …

Puis arrêt brutal, annonce verdict « cancer » !!

Passage d’une période un peu noire et parallèlement, une belle rencontre avec le docteur Didier Cupissol et c’est comme ca que j’ai connu le GEFLUC. J’ai mis un certain temps à approfondir parce que je crois, en réfléchissant bien, que je n’étais pas prête.

Aujourd’hui je le suis et c’est pour cette raison que je suis ici devant vous.

Ce qui m’a plu c’est que le Gefluc est une vraie association à but non lucratif, elle est certifiée « don en confiance » ce que peu d’association ont obtenues car cela implique une rigueur absolue dans son mode de gestion. Tous les administrateurs et les scientifiques sont des bénévoles.

Le Gefluc propose des actions qui sont quantifiables, mesurables, innovantes (le coaching par exemple) et valorisante pour une entreprise.

Prenons l’euro de l’espoir, je pense que c’est un partenariat gagnant/ gagnant.

L’entreprise met en place d’une façon volontaire un projet commun avec ses salariés, cette action peut renforcer la cohésion sociale et s’intègre pleinement dans une démarche d’amélioration continue. L’intégralité des dons est reversée localement.

Pour une entreprise c’est du concret, communiquer à l’extérieur sur cette action sera valorisante pour l’image de l’entreprise dans son périmètre d’actions.

Les euros récoltés permettront d’améliorer le quotidien des malades, « Quoi de plus beau et de plus précieux qu’un sourire retrouvé ! »

Ces euros permettront aussi de financer en partie des études de chercheur. Peut être qu’un jour, grâce à ces euros, un chercheur de Perpignan trouvera un remède pour lutter contre une maladie difficile à soigner et ce traitement sera administré à tous les patients dans le monde entier.

Cette histoire c’est mon histoire, grâce à l’implication de personne comme vous et moi, un chercheur du Japon a participé à l’élaboration du remède pour stopper l’évolution de mon cancer, il y a 12 ans mon espérance de vie était de 4 mois.

Je pense que le concept majeur du Développement Durable « penser global, agir local» prend tout son sens !

Voilà en résumé pourquoi j’ai pris plaisir à vous témoigner de vive voix de tout cela. Merci pour votre attention. »

Don, leg : 5 bonnes questions à se poser

communiqué de presse du Comité de la Charte du 11 septembre 2015

Léguer est un acte de générosité, mais également un engagement dans le temps et un acte juridique.

Je dois donc prendre quelques précautions et choisir attentivement la ou les organisations à qui je souhaite léguer.

Question n° 1 : A-t-elle les moyens de faire respecter mes volontés ?

Les causes sont multiples et les moyens d’action également. L’organisation que je choisis a-t-elle pour mission de réaliser la cause que je souhaite soutenir ? Ses moyens d’action lui permettent-ils de le faire ? Je m’informe sur les organisations à qui j’ai vraiment envie de léguer mes biens.

Bon à savoir : l’Essentiel est un document mis en place par le Comité de la Charte, qui permet de rendre compte de façon simplifiée et transparente aux donateurs et au public des legs, des dons et autres ressources provenant de la générosité publique reçues par l’organisation et de ce qu’elle en fait.

Question n°2 : Est-elle habilitée à recevoir des donations ou des legs ?

Les associations ou fondations reconnue d’utilité publique, les associations cultuelles et diocésaines, les associations déclarées ayant pour objet exclusif l’assistance, la bienfaisance ou la recherche scientifique ou médicale, autorisées par le préfet, les associations déclarées appartenant à une union ou un organisme reconnu d’utilité publique qui reçoit en son nom la donation, les congrégations autorisées ou légalement reconnues ont la capacité de recevoir des libéralités.

Sous certaines conditions, les autres associations d’intérêt général peuvent recevoir des legs. Il faut cependant vérifier la fiscalité applicable.

Question n°3 : Dispose-t-elle de procédures écrites définissant les relations testateur/légataire ?Respectera-t-on ma volonté ?
Le dossier de legs ou de donation sera-t-il traité de manière impartiale et désintéressée ? Suis-je protégé(e) d’éventuels conflits d’intérêt ? La confidentialité sera-t-elle respectée ?

Question n°4 : Saura-t-elle vendre mes biens de façon sécurisée ?

A-t-elle une procédure concernant les modalités de vente des biens meubles et immeubles ?

Bon à savoir : Les règles déontologiques applicables par les organisations membres du Comité de la Charte prévoient le principe de l’interdiction de vendre de gré à gré des biens immobiliers à des salariés ou bénévoles de l’organisation.

Conseil n°5 : Le patrimoine que je lègue sera-t-il bien employé ?

L’organisation est-elle transparente ?
Y a-t-il un organe de gouvernance habilité à accepter ou renoncer à un legs ?
Où sont retracés les différentes donations et legs ? En est-il fait mention dans les rapports d’activité annuels ?

Don en confiance Gefluc Languedoc Roussillon

Selon Gérard de La Martinière, président du Comité de la Charte du don en confiance : « En matière de donation et de legs, c’est la confiance dans la durée qui doit primer. C’est pourquoi, dans cette décision importante et délicate, le label « don en confiance » permet de gagner un supplément de sérénité. »

 

 

L’UPE 66 soutient le Gefluc

L’upe 66 a convié le Gefluc LR lors de son AG du jeudi 2 juillet au restaurant le clos des Lys à Perpignan.

 

Ce lieu n’a pas été choisi par hasard car le 1er réseau d’entreprise des P-O, a voulu concilier son actualité économique avec un hommage au grand chef étoilé Jean-Claude VILA.

Le Dr Didier CUPISSOL a salué la mémoire de Monsieur VILA et rappelé la générosité dont ce dernier a fait preuve l’an passé en versant le bénéfice de la « soirée des grands coeurs » à notre association.

L’élan de générosité se poursuit aujourd’hui par la volonté de Monsieur Alexis MELIDONIS, Président de l’UPE 66 qui souhaite fédérer les chefs d’entreprises des P-O, autour de la lutte contre le cancer en soutenant plus particulièrement les actions du Gefluc.

 

upe66-geflucLR

Nathalie SORIANO – Véronique MUR – Dr Didier CUPISSOL

 

C’est ainsi que les chefs d’entreprises présents lors de l’AG ont pu écouter Nathalie SORIANO, bénévole et membre du CA du Gefluc, témoigner de son parcours patient.

Une intervention émouvante qui « humanise le don » et ajoute une dimension citoyenne et responsable à l’entreprise donatrice.

« Penser global, agir local  » c’est comprendre que les fonds récoltés et investis dans la recherche permettent des avancées thérapeutiques significatives dont les bénéfices dépassent les frontières de notre Région.

Ce fut aussi l’occasion d’annoncer officiellement à Madame VILA et à ses enfants la création du « prix Jean-Claude VILA de la recherche médicale » dédié au premier projet subventionné par le Gefluc en 2015.

A l’heure où nous recevons les premiers dossiers de recherche en réponse à notre appel à projets, le Gefluc se positionne plus que jamais comme étant un lien entre le monde de l’entreprise et le monde médical.

Le Lions Club soutient le Gefluc LR

Lions-GeflucLRDSC_2116

Chaque année, le LIONS CLUB Montpellier Doyen soutient financièrement les actions menées par des associations.

La remise des dons (65 622€ pour 21 actions) s’est déroulée le mercredi 3 juin à la Mairie de Montpellier, en présence de Madame Annie YAGUE, Adjointe au Maire et Déléguée aux affaires sociales.

Le Gefluc LR a reçu pour sa part la somme de 4 000 € pour financer l’achat de lits d’accompagnants.

Nous remercions le Lions Club pour son précieux soutien.

Gefluc, entreprise & mécénat

78 % des collaborateurs des entreprises mécènes sont fiers de l’engagement de leur entreprise

(étude Mediaprism intitulée « le mécénat : point de vue du grand public et attitudes des collaborateurs des entreprises privées »

Les 2 caractéristiques les plus attribuées aux entreprises mécènes sont : ‘qui a des valeurs’ et ‘qui veut donner une bonne image à ses clients’, viennent ensuite, ‘intelligente’, ‘responsable’, ‘généreuse’, ‘qui veut faire parler d’elle’

Impliquer davantage les salariés serait bénéfique à la fois pour les entreprises et pour les associations d’autant plus qu’ils manifestent un intérêt réel pour le sujet.

A travers le mécénat, les entreprises disposent d’un outil pour fédérer, mobiliser, motiver leurs salariés mais elles ne l’optimisent pas.

54% des collaborateurs des entreprises mécènes reconnaissent que le projet de leur entreprise leur donne envie de s’engager plus personnellement dans les causes associatives.

L’étude précise que cette proportion pourrait être augmentée si les collaborateurs étaient davantage impliqués.

Depuis 1977, le Gefluc collabore avec des entreprises en recevant des dons directs ou par la mise en place de l’Euro de l’Espoir (1€/salarié, 1€ entreprise).

Si un projet commun valorise l’engagement personnel par un engagement collectif, il doit être reconnu de tous et les bénéfices sont évidents ; 42% des collaborateurs estiment que cela booste leur motivation.

Mais pour 82% des personnes interrogées, le mécénat doit toutefois bénéficier de contreparties concrètes.

C’est la raison pour laquelle le Gefluc propose des actions concrètes aux entreprises.

Vous pouvez participer au financement de matériel médical selon les besoins exprimés par les centres de soin, à l’aide ponctuelle apportée aux patients en difficulté, soutenir les projets régionaux innovants de recherche médicale, donner à vos salariés la possibilité d’accéder à des informations personnalisées sur la maladie.

Vous pouvez mettre en place l’Euro de l’Espoir, une action solidaire dans l’entreprise qui répond au besoin d’implication des salariés tout en valorisant votre entreprise sur un projet commun, social et solidaire.

 

 

mecenat-gefluc-entreprise

mecenat-entreprise-gefluc