Didier Cupissol Président Gefluc

Didier Cupissol Président du GEFLUC

Le mot du Président

Notre association, depuis 50 ans, a toujours été en avance sur les prises en charge institutionnelles et n’a pas attendu les différents plans « cancer » pour être proche des victimes potentielles aussi bien en participant à la prévention qu’en leur venant directement en aide.

Le risque de mourir d’un cancer entre 30 et 65 ans est deux fois plus élevé chez les ouvriers que chez les cadres. Ces inégalités sont sociales, générationnelles et territoriales.
« C’est pourquoi le troisième plan s’est donné pour ambition de donner leur chance à tous », a déclaré le chef de l’Etat.
Au GEFLUC cela fait 50 ans, que nous participons à cette démarche avec nos moyens, pour aider sans différence et en toute équité, employés et employeurs au sein des entreprises sur le principe de la solidarité dans l’adversité.
Ce lien social dans l’entreprise est sans aucun doute l’un des facteurs majeurs de notre pérennité, la cellule souche du GEFLUC. 

Le GEFLUC s’est créé sur une idée simple et intelligente : l’EURO de l’espoir
Cette action bipartite salarié/entreprise, dont les modalités de mise en place sont très simples, consiste à prélever chaque mois 1 € au salarié volontaire qui bénéficie d’une réduction fiscale de 66% sur ce don et 1 € à l’entreprise qui bénéficie d’une réduction fiscale de 60%.

L’implication réciproque établit un pont entre tous les intervenants, crée du lien social et un « certificat de bonne conduite » s’inscrivant dans une démarche RSE pour l’entreprise.

Dans un contexte d’affaiblissement de l’Etat et de ses moyens d’actions, les entreprises quelles que soient leurs tailles, leurs anciennetés, leurs expertises, leurs domaines d’activités apparaissent de plus en plus aux yeux du grand public comme des « institutions » porteuses de bien public et de l’intérêt général.
L’entreprise, devenue acteur majeur de la société civile ne peut plus être pensée comme indépendante des dynamiques et des réalités sociales et environnementales.
Elle repose désormais sur trois autres piliers en sus de celui du profit incontournable qui sont :

  • la gestion humaine,
  • les objectifs économiques,
  • et le projet social et environnemental.

Chaque salarié doit sentir que son rôle au sein de l’entreprise et de l’organisation globale du travail dans laquelle il s’inscrit est important.
Il est indispensable de donner du sens à la gestion de cette communauté d’hommes et de femmes qui travaillent au sein d’une entreprise. Ce sentiment d’appartenance doit être balisé par des repères de bonne conduite applicables par tous.

  • L’adhésion au GEFLUC est un acte fédérateur du “vivre ensemble » et suppose que chacun doit reconnaitre l’Autre en tant qu’individu au-delà de ses fonctions. Ainsi, le salarié ou l’employeur également réceptifs au besoin d’information émanant de leurs collaborateurs, pourront être à l’initiative d’un partenariat avec le GEFLUC.
  • L’adhésion au GEFLUC permet aux chefs d’entreprise et aux salariés de bénéficier des actions d’information et de prévention sur le lieu de travail, d’être accompagné le cas échéant dans leur parcours patient et leur réintégration après la maladie
  • L’adhésion au GEFLUC, en devenant acteur du combat contre le cancer, offre à l’entreprise l’opportunité d’améliorer son image au sein de la société civile qui associe la responsabilité sociale des entreprises à leur croissance économique et financière.

Employeurs, Employés, à titre individuel ou dans le cadre de votre entreprise, rejoignez nous dans ce combat !!!

Nous rejoindre sur les réseaux sociaux