Samuel HERVÉ – Directeur et fondateur de la société AKTE SERVICES – Trésorier adjoint CCI Montpellier et membre du CA du Gefluc LR

Samuel HERVÉ

Samuel HERVÉ

Un chef d’entreprise de nos jours, en particulier dans notre tissu économique régional composé majoritairement de petites et moyennes entreprises, ne peut se comporter en dirigeant « hors sol ».

A l’inverse, il a intérêt à s’attacher à nouer des liens avec l’ensemble des composantes du territoire : collectivités, institutions, clients, fournisseurs, mais aussi et surtout avec le tissu social qui fait son bassin d’emploi.

 

N’oublions pas qu’une entreprise performante est aussi une entreprise qui sait attirer et fidéliser les talents. Or, dans la course aux talents, les études récentes le prouvent, la rémunération à elle seule ne suffit plus à attirer les plus performants.Les valeurs avancées par l’entreprise, pour peu qu’elles soient concrètement portées par celle-ci, donnent aux collaborateurs davantage de sens à leurs travaux, à leurs projets et à leurs missions.

La prise en compte de son environnement devient donc une nécessité pour l’entreprise.

Cette nécessaire prise en compte adopte les contours, sous une forme plus ou moins aboutie, d’une démarche de Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE).

C’est notamment dans ce cadre de RSE que s’inscrit l’adhésion au GEFLUC pour une entreprise : en adhérant, elle porte des valeurs de solidarité, de citoyenneté, d’engagement social, en son nom propre mais aussi pour ses collaborateurs.

A travers les actions et les solutions de prévention et de suivi santé proposées par le GEFLUC, les collaborateurs se sentent directement impliqués.

Cela les concerne d’autant plus que l’euro de l’espoir, versé de façon équitable par eux-mêmes et par leur employeur contribue aussi à aider la recherche contre une maladie qui les a touchés, les touche ou les touchera un jour dans leur existence.

gefluc-euro-de-espoirEn résumé, cet engagement bipartite crée du lien social dans leur entreprise et donne encore davantage de sens à leur mission.

 

Parallèlement, et de façon très prosaïque, le dirigeant peut appuyer une partie de sa réflexion RSE sur son adhésion au GEFLUC.

Il peut donc valoriser cette démarche, de plus en plus recherchée voire exigée comme un critère de sélection par les donneurs d’ordre, publics comme privés.

Le dirigeant conjugue ainsi engagement citoyen, implication sociale, motivation des collaborateurs et performance économique.

Alors, Chers amis entrepreneurs et dirigeants, vous attendez quoi pour adhérer au GEFLUC ?

 

 

One thought on “Pourquoi adhérer à L’€ de l’espoir ?

Commentaires fermés.

Nous rejoindre sur les réseaux sociaux