Le soleil, indispensable à notre vie et à notre équilibre psychologique nous aide:

  • À synthétiser la vitamine D qui fixe le calcium de nos os (quelques minutes par jour d’exposition du visage suffisent)
  • À lutter contre certaines affections de la peau comme le psoriasis
  • À garder le moral mais c’est surtout la lumière reçue par les yeux qui nous permet de lutter contre une éventuelle dépression saisonnière
  • À nous procurer un léger hale plus ou moins protecteur selon les personnes

Mais l’abus d’exposition au soleil comporte aussi des risques 

  • Coups de soleil : de la simple rougeur  à la vraie brulure (les expositions intermittentes et violentes dans l’enfance  et/ou sur peaux claires aggravent le risque de mélanomes)
  • Insolation
  • Vieillissement prématuré de la peau (rides, taches pigmentées..)
  • Photosensibilisation ( lien avec les produits cosmétiques  et pharmaceutiques)
  • ophtalmies
  • cataracte
  • cancers de la peau (200 000 nouveaux cas de mélanomes par an dans le monde)

L’exposition aux UV représente le risque majeur de cancer de la peau.

Depuis 2009 les rayonnements UVA et UVB sont classés cancérigènes pour l’homme par le CIRC (centre international de recherche sur le cancer)

Nous ne sommes pas égaux face au soleil

Certains types de peau le supportent mieux que d’autres. L’OMS a déterminé une classification qui définit les différents types de peau, ou  « phototypes ».

Connaître votre phototype vous permet de mesurer votre niveau de risque dû au soleil.

Pour en finir avec les idées reçues…

  • LA CRÈME SOLAIRE NE SUFFIT PAS À PROTÉGER VOTRE PEAU DU SOLEIL
  • LE DANGER NE VIENT PAS UNIQUEMENT DES COUPS DE SOLEIL
  • IL FAUT CONTINUER À SE PROTÉGER MÊME QUAND ON EST BRONZÉ
  • TOUT LE MONDE N’A PAS CAPACITÉ À BRONZER, RIEN NE SERT D’INSISTER
  • LE RISQUE N’EST PAS LIÉ À LA SENSATION DE CHALEUR MAIS À L’INTENSITÉ DES RAYONS UV
  • LES AUTO-BRONZANTS ET LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES NE PROTÈGENT PAS DU SOLEIL

bouton test